À propos

cropped-cropped-MSH.jpgL’axe de recherche transversal « sociétés numériques » a été défini dans le cadre du projet quinquennal de la MSH Ange-Guépin (période 2015-2020). Il part du constat que la totalité des projets de recherche déposés et accueillis à la MSH portent ou, dans tous les cas, sont traversés par une dimension numérique qui participent à une modification profonde des pratiques de recherche. Cette modification s’exprime notamment dans l’usage des outils numériques pour la captation, l’analyse et le traitement des données de recherche, dans l’accroissement exponentiel des données numériques, dans la systématisation de l’intelligence collaborative à travers des plates-formes numériques ou des réseaux sociaux dédiées ou plus génériques, dans le besoin que ressentent aujourd’hui les chercheurs soit de développer une compétence particulière par l’apprentissage de langages informatiques, la connaissance des normes ou des standards d’échanges sur les réseaux de partage, etc., soit, plus généralement, de s’inscrire dans une démarche collaborative, inter- ou, a minima, pluri-disciplinaire permettant de consolider des pans entiers des méthodologies à l’oeuvre aujourd’hui, lesquelles se fondent sur l’innovation technologique.

Afin de programmer l’animation scientifique de l’axe, la direction de la MSH s’est appuyée sur un Comité de Pilotage composé d’enseignants-chercheurs et de chercheurs en sciences humaines et sociales, en sciences et techniques de l’information et de la communication, en sciences informatiques, en sciences de l’ingénieur, en sciences juridiques, en génie industrielle des Universités de Nantes, d’Angers et du Mans. Le comité de pilotage a pour mission de définir les grandes orientations thématiques à partir des problématiques émergentes sur le numérique en Région et à l’inter-région. Il s’est officiellement constitué le 31 mars 2016 lors de la première réunion du Comité.


Deux thèmes de recherche ont été définis pour structurer les réflexions:

  • Mutations des pratiques en régime numérique.
    Ce thème couvre l’ensemble des recherches qui visent à comprendre les processus à l’oeuvre dans la transformation des pratiques sociales (recherche, travail, économie, enseignement, citoyenneté, etc.) liées au numérique, dans son acception la plus large. Dans ce champ, les objets connectés, les apprentissages numériques, les addictions, les compagnons virtuels, l’organisation du travail, peuvent constituer des points d’entrée dans les réflexions sur la numérisation des sociétés.
  • Critiques, appropriations, résistances.
    Il s’agit ici de s’intéresser à l’ensemble des expressions ou des formes de mises à distance à la fois par rapport aux mutations qui s’opèrent sur les pratiques, et, globalement, par rapport au numérique pour ce qu’il représente et ce qu’il engage. Les méthodologies liées à la compréhension des phénomènes de numérisation des sociétés, les stratégies, économiques, politiques, organisationnelles de dépassement des résistances et les idéologies, en tant que systèmes de valeurs, qui les accompagnent, font partie des réflexions de ce thème de recherche. Entre autres, les questionnements sur la confiance dans les systèmes numériques, sur les libertés individuelles, des normes et de l’égalité des individus en jeu dans ces systèmes constituent des objets d’études qui présentent un intérêt majeur.