Accueil

La dimension numérique est de plus en plus présente au sein des projets de recherche, entraînant une modification profonde des pratiques de recherche.

Cette modification s’exprime notamment dans l’usage des outils numériques pour la captation, l’analyse et le traitement des données de recherche, dans l’accroissement exponentiel des données numériques, dans la systématisation de l’intelligence collaborative à travers des plates-formes numériques ou des réseaux sociaux, dans le besoin que ressentent aujourd’hui les chercheurs de développer une compétence particulière par l’apprentissage de langages informatiques, la connaissance des normes ou des standards d’échanges, etc..bandeau.


Cette mutation n’est pas un épiphénomène limité au domaine de la recherche en sciences humaines et sociales en France. Elle est l’expression, dans le champ de la recherche, d’une transformation profonde plus globale, qui porte sur l’ensemble des dimensions des sociétés, fondée sur la numérisation des pratiques sociales aux dispositifs sociétaux les plus complexes. Cette numérisation, qui s’est accélérée depuis l’ouverture au plus grand nombre des réseaux internet, opère au niveau mondial et participe à des mutations sur lesquelles les chercheurs en sciences humaines et sociales, en sciences et techniques de l’information et de la communication, en sciences informatiques, en sciences de l’ingénieur, dans le secteur de la santé, de l’industrie, se penchent de plus en plus, aidés en cela par le numérique lui-même.